Soirée Philo

Publié le par Christian Lévêque

Le succès de l'Université populaire de Caen autour de M. Onfray, de la revue Philosophie magazine, de la CitéPhilo à Lille lire article du journal Metro sur www.metrofrance.com/fr/article/2006/10/31/07/3436-37 et de quantité de cafés philo, mais aussi le plaisir que j'ai eu à partager avec quelques habitants d'Alfort un apéritif philo à la Maison pour tous m'ont conduit à proposer au Non Lieu une série de rencontres sur le thème de la justice.

RENDEZ VOUS CE 18 NOVEMBRE 2006

entrée libre sur inscription (jusqu'à 15 places )


Avant de parler de la Justice-institution chargée de veiller à l'application des lois, (pour pouvoir en parler) il me semble essentiel de partir de nos obsessions d'enfants. Dans quels cas avons-nous ressenti un sentiment d'injustice tel qu'aujourd'hui encore nous souhaiterions qu'on nous en rende raison ?

Le sentiment d'injustice est en effet l'un des plus durables et des plus secrets. Comme il résulte généralement du jugement d'un tiers qui vous donne tort contre l'un de vos proches, en tout cas l'un de vos égaux, il vous est difficile d'imaginer même des années plus tard votre adversaire du jour remettre en cause le jugement prononcé en sa faveur.

Nous chercherons en quoi ce schéma simple peut ne pas fonctionner tel quel.

Il me semble un bon outil pour observer au cas par cas ce que l'injustice (réelle ou supposée) implique dans nos relations, mais non seulement pour qui en est victime. En tant que parent (ou éducateur), ayant sans aucun doute émis volontairement ou non des sentences injustes. Ou comme vainqueur d'un jugement trop favorable.

Dans quelques jours j'ajouterai sur ce blog quelques textes pour aider les participants à préparer cette rencontre.

Publié dans creactifs

Commenter cet article